Réglementation du secteur des croisières

L'industrie des croisières est l'une des industries les plus réglementées, avec des normes solides et clairement définies. Chaque année, un navire moyen est soumis à des dizaines d'inspections de sécurité, annoncées ou non, qui impliquent des centaines d'heures de travail et la mise en œuvre de milliers d'exigences spécifiques fixées par l'Organisation maritime internationale (OMI) et d'autres autorités.

L'industrie des croisières a une longue histoire de révision et d'amélioration continues, les politiques de la Cruise Lines International Association (CLIA) dépassant souvent les exigences du droit international. Assurer la sécurité des passagers et des équipages est, à tout moment, la priorité absolue du secteur.

Autorités de régulation

Les opérations de croisière sont étroitement réglementées et rigoureusement appliquées par les autorités extérieures. Ces autorités réglementaires fixent des normes complètes en matière de sûreté, de sécurité, de protection des membres d'équipage, de santé et de performances environnementales. Les organismes de réglementation internationaux comprennent l'OMI, l'Organisation internationale du travail (OIT) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS). En outre, des organismes tels que les garde-côtes américains, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et l'Environmental Protection Agency (EPA) ont toute autorité pour réglementer et faire respecter la conformité des navires entrant ou sortant des ports américains

Inspection et mise en application

Les navires de croisière sont soumis à trois solides niveaux d'inspection et d'application du droit international et d'autres exigences :

États du port :

Tout pays dont les ports ou les eaux sont visités par un navire de croisière a pleine autorité pour s'assurer qu'il respecte les réglementations internationales, nationales et locales. Plus précisément, les États du port inspectent et font respecter les lois et règlements internationaux et nationaux applicables.

Pays d'immatriculation :

Le pays ou l'État du pavillon où un navire de croisière est immatriculé doit s'assurer que les navires immatriculés répondent à toutes les exigences internationales. Les États du pavillon inspectent également les navires régulièrement pour s'assurer qu'ils respectent les exigences internationales et nationales.

Sociétés de classification :

Des organismes indépendants, appelés sociétés de classification, effectuent des inspections au nom des États du pavillon, des propriétaires de navires de croisière, des assureurs et d'autres membres de la communauté maritime pour s'assurer que les navires sont conformes aux normes applicables et gérés de manière responsable. Ces sociétés fixent également des lignes directrices strictes en matière de sécurité et d'environnement pour la conception, la construction et l'exploitation.

Mises à jour cohérentes :

Les règlements internationaux sont revus et mis à jour pour mettre en œuvre des améliorations. Plus précisément, l'OMI révise les règlements de façon continue par le biais de réunions de comités et de sous-comités, de sessions générales et de sessions extraordinaires lorsque cela se justifie.